L’art de la plaisanterie est “Askiya”

L’askiya est un genre de l’art oratoire populaire ouzbèke qui prend la forme d’un dialogue entre deux participants ou plus qui échangent des mots d’esprit sur un thème particulier. Les détenteurs et les praticiens, essentiellement des hommes, doivent maîtriser les particularités de la langue ouzbèke, et savoir improviser et raisonner habilement et rapidement, en utilisant l’humour et la plaisanterie.

L’Askiya favorise l’humour, assure la simplicité de la communication entre les personnes, et réunit des représentants des différentes communautés, indépendamment de l’âge et de fond, autour d’un événement commun. Il a également une forte composante éducative, en utilisant l’humour pour enseigner aux gens à être plus attentifs, et d’analyser les défauts et les lacunes dans la vie quotidienne, afin de favoriser l’épanouissement culturel et social.

L’askiya est le cinquième élément ouzbek à être inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel mondial de l’UNESCO. La liste comprend déjà la musique Shashmaqom, un mélange de musique vocale et instrumentale, de langages mélodiques et rythmiques et de poésie; l’espace culturel du district ouzbek de Boysun; la fête du Nouvel An et du printemps Novruz du 21 mars et le chant traditionnel Katta Ashula (“grand chant”) de la vallée de Ferghana.

Au total le comité a ajouté 35 nouveaux éléments à sa liste représentative qui démontre la diversité et l’importance du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. La liste compte désormais 314 éléments.

 

Source: fr.sputniknews.com

Photo: freelance.ru