26.07.2017
Le monde qui nous entoure change à une vitesse vertigineuse, mais les changements qui ont lieu au Kazakhstan semblent être particulièrement intéressants. Qui aurait pensé il y a encore cinq ans que ce pays riche en pétrole et en gaz serait parmi ceux qui promeuvent activement le thème de « l’énergie du futur » ? Cet été, Astana, sa capitale, accueillera l’exposition internationale spécialisée EXPO 2017. L’occasion pour vous de découvrir l'hospitalité du Kazakhstan avec sa nature généreuse, une architecture étonnante et une cuisine riche. Voici les cinq sites les plus étonnants que vous ne pouvez voir qu’au Kazakhstan. lire la suite...
27.02.2017
À cheval entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan, c’était l’une des plus vastes mers intérieurs du globe. Depuis 35 ans, elle n’a pas cessé de se rétrécir. Récit de l’une des catastrophes environnementales les plus terribles du XXe siècle. Voici à quoi ressemble la fin du monde », lance Youssoup Kamalov avec un grand geste en direction du désert couvert de broussailles. Si l’Apocalypse arrive un jour, les habitants de la Karakalpakie seront les seuls à y survivre, car nous l’avons déjà vécue. » Nous sommes dans le nord de l’Ouzbékistan. Le panorama évoque n’importe quel désert. lire la suite...
30.01.2017
Un mois après mon voyage en Ouzbékistan, me voici de retour en Asie Centrale, au Kirghizistan, à croire que je sois tombé amoureux de cette région à la culture passionnante. Le Kirghizistan est une ex république soviétique qui a obtenu son indépendance au début des années 90, c’est un pays essentiellement composé de hautes montagnes (plusieurs sommets dépassant les 7000m) et qui pratique un islam modéré. Le pays fait figure de petite Suisse, étranglé entre deux grandes puissances à ses frontières (la Russie et la Chine) et des voisins aux relations houleuses (nombreux heurts avec l’Ouzbekistan). Après une révolution qui a mis en exil son ex-président en Biélorussie il y a 3 ans, lire la suite...
17.10.2016
Le « bouzkachi » (« jeu de l’attrape chèvre ») est une activité équestre collective. Le jeu consiste à s’emparer de la carcasse sans tête d’une chèvre, de faire quelques tours pour la déposer a dans un cercle. Pour faire ceci on peu s’aider des coudes, du fouet et surtout de la masse et de la force physique de sa monture contre les autres cavaliers qui font de même. lire la suite...
24.08.2016
Après avoir voyagé pendant dix ans, à travers les différents pays d’Amérique latine, l’office de tourisme du pays de Lacapelle-Marival, en collaboration avec la commune de Rudelle, reçoit le groupe Sabo, le lundi 29 juillet à 21 heures à Rudelle (centre bourg). Il existe en Ouzbékistan trois styles de danses différentes héritées des trois khanats ouzbeks : Khorezm, Boukhara et Ferghana. Certaines sont centrées autour de la femme, dont elles révèlent la grâce et la beauté, d’autres sont plus classiques, voluptueuses et légères. On y danse au son de divers types d’instruments : tambourins, guitares à deux cordes… lire la suite...
23.08.2016
Tachkent, automne. Le vent se lève sur la capitale. Une brise légère enveloppe les larges artères bordées de parcs. Les chaleurs estivales se sont évanouies avec la chute des premières feuilles. Derrière les vitres du taxi Lada, défile le décor sans charme d'une grosse ville postsoviétique d'Asie centrale de 335 km² pour près de 3 millions d'habitants. Victime d'un tremblement de terre dévastateur en 1966, elle fut reconstruite dans un style… cher aux apparatchiks! Malgré quelques belles madrasas, la bibliothèque des corans, la «ville de pierre» n'est réputée ni pour sa beauté ni pour sa «qualité de vie». Riche de nombreux musées (des Beaux-arts, des Arts appliqués, de la Photographie…) et centres culturels, elle constitue pourtant un intéressant préambule pour qui veut découvrir le pays à travers le prisme de l'art et de l'artisanat. Ce vendredi, on fête l'inauguration de la nouvelle saison culturelle du théâtre Ilkhom, un des rares rendez-vous de l'avant-garde artistique contemporai lire la suite...
18.08.2016
Il y a près de deux mille ans, la soie échappé de la Chine et a trouvé une maison en Ouzbékistan, où on continue à tisser de beaux motifs d'aujourd'hui Selon la légende, la première personne à introduire clandestinement des cocons de soie de la Chine pour la culture était une princesse. Jusqu'à la troisième ou quatrième siècle après JC, l'empire chinois avait jalousement gardé le tissu luxueux, interdisant toute connaissance de sériciculture de franchir ses frontières. Mais il était propre fille de l'empereur, qui était fincée à une règle nomade, a caché les cocons dans ses cheveux comme elle montait l'Ouest pour son bien-aimé, la chaleur de son corps en gardant les larves vivantes pendant le long voyage. Avec elle, la connaissance et de l'industrie de la production de soie finiraient par se répandre à travers l'Asie et l'Europe et, des siècles plus tard, aider à lancer le commerce terrestre de textiles à travers la Route de la Soie. Boukhara Nous sommes à Boukhara, c'est la ville lire la suite...
18.07.2016
L'askiya est un genre de l'art oratoire populaire ouzbèke qui prend la forme d'un dialogue entre deux participants ou plus qui échangent des mots d'esprit sur un thème particulier. Les détenteurs et les praticiens, essentiellement des hommes, doivent maîtriser les particularités de la langue ouzbèke, et savoir improviser et raisonner habilement et rapidement, en utilisant l'humour et la plaisanterie. L'Askiya favorise l'humour, assure la simplicité de la communication entre les personnes, et réunit des représentants des différentes communautés, indépendamment de l'âge et de fond, autour d'un événement commun. Il a également une forte composante éducative, en utilisant l'humour pour enseigner aux gens à être plus attentifs, lire la suite...
08.07.2016
Les ouzbéks appellent  la cérémonie du mariage "tuy nikokh." Tuy - est en Ouzbékistan toutes les fêtes de famille. Par exemple, la naissance de l'enfant est appelée "Beshik tuy", et la circoncision le garçon -  est "Sunnat tuy". Le peuple de l'Est a toujours été célèbre pour sa capacité à célébrer somptueusement le mariage. Même dans les contes de fées le mariage ouzbek dure pendant quarante jours et quarante nuits. Dans la vraie vie, il est pas si longtemps, mais deux ou trois jours on fait le mariage avec ses traditions. Une autre différence essentielle entre les cérémonies de mariage orientale - cette abondance de rituels festifs. Les traditions de mariage de ces personnes sont très honorés et strictement observer. Nikokh-tuy (ouzbek mariage) - il est très encombré et un événement magnifique. À cette fête en famille ouzbeks invitent les membres non seulement de la famille et les amis proches et les voisins, collègues de travail, des connaissances lointaines. Cette joie qu'ils essa lire la suite...
08.07.2016
Deuxième ville d’Ouzbékistan, Samarcande est aussi ancienne que la Rome antique. Elle a subi destructions et invasions, notamment des forces d’Alexandre le Grand et de Gengis Khan. Mais tel un phoenix qui renaît de ses cendres, elle s’en est toujours relevée. La cité a été fondée par les Sogdiens au VIIème siècle avant l‘ère chrétienne avant de devenir la capitale de différents empires. Son nom signifierait “cité de pierre”, “ville riche” ou encore “lieu de rencontres”. “Samarcande a toujours représenté l’une des étapes les plus importantes des différentes variantes de la Route de la Soie en raison de sa situation géographique très favorable à mi-chemin sur cette Route,” nous explique notre guide, Armida Nazaryan, “et la ville a été un carrefour où les cultures de l’Orient et de l’Occident se sont rencontrées.” Les marchands en provenance de Chine ont fait leur première apparition à Samarcande aux environs du IIème avant Jésus-Christ. Pendant des siècles, ses marchés comptaient p lire la suite...
29.06.2016
Nous sommes au coeur-même de Khiva. Cette cité était autrefois une étape du nord de la Route de la Soie. Derrière ce mur d’enceinte, il est facile de perdre tout sens de la réalité. Ces 25 hectares restent gouvernés par la magie du passé. Khiva a plus de 2500 ans. C’est une des plus anciennes cités de la Grande Route de la Soie. Le centre fortifié porte le nom de Ichan Kala – comprenez “la ville intérieure”. C’est là que vivaient le Khan et l’aristocratie et qu‘étaient reçus des invités du monde entier. Palais, mosquées, mausolées sont désormais classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. “Khiva est une des rares cités à avoir gardé son caractère distinctif et son originalité, lire la suite...