Ouzbékistan

Informations générales

Histoire de l'Ouzbékistan

Le territoire de l'Ouzbékistan actuel correspond à la Transoxiane, qui fut au cœur de l’histoire de l'Asie Centrale: présence de tribus est-iraniennes sédentaires dans les trois oasis d'antique civilisation (Khorezm, Bactriane, Sogdiane), développement des Routes de la Soie, invasions successives des peuples nomades turcs et mongols venus du nord (Türüks au ve s., Turcs karakhanides aux xie-xiie s., Mongols gengiskhanides au xiiie s.). Deux villes symbolisent les deux âges d'or successifs de la Transoxiane: Boukhara, qui fut la capitale de l'émirat des Samanides, dynastie persane du xe s., et Samarcande, que Timur Lang (Tamerlan) fit renaître de ses cendres après le saccage de Gengis Khan pour devenir la capitale de son Grand émirat. La disparition des Routes de la Soie, remplacées par des voies maritimes plus sûres, sonne le glas de la Transoxiane. La chute de l’émirat timouride face aux Özbegs de la dynastie des Chaybanides, les derniers conquérants turco-mongols de la région, entraîne la fragmentation de l'Asie Centrale en deux (1599) puis trois (1710) entités politiques: le khanat de Khiva à l'ouest et l'émirat de Boukhara au sud, puis le khanat de Kokand au nord-est.

  • Nom officiel : République d’Ouzbékistan
  • Président de la République : Chavkat Mirzioïev
  • Superficie : 447 400 km2
  • Capitale : Tachkent
  • Villes principales : Samarcande, Boukhara, Ourguentch, Andijan
  • Monnaie : Soum (1 euro = 2968 soums)
  • Population : 30,6 millions (2014), soit la moitié des habitants d’Asie centrale
  • Densité : 68 habitants/km²
  • Espérance de vie : 68 ans (2013, PNUD)
  • Taux d’alphabétisation : 99 % (estimation UNESCO)
  • Religions : Islam sunnite (88 %), orthodoxes (9 %)
  • Indice de développement humain : 116ème sur 187 (classement PNUD 2014)

 Bukhara_003

Divisions administratives de l'Ouzbékistan

Le pays est divisé en douze régions, auxquelles s’ajoute la République autonome du Karakalpakstan. Cette dernière, avec les régions du Khorezm, de Navoï et de Boukhara couvrent l’essentiel du désert du Kyzyl Kum. Région de Samarcande, région de Djizzakh, région de Tashkent. À l’Est, la vallée de Ferghana est divisée entre les trois régions de Namangan, Andijan et Ferghana. Au sud du pays, les régions du Kashkadaria autour de Karchi et du Surkhandaria autour de Termez.

Géographie de l'Ouzbékistan

Le pays s'étend du pourtour de la mer d'Aral aux montagnes du Tian Shan et du Pamir. Il est, pour près des trois quarts, peuplé d'Ouzbeks de souche, musulmans. Le climat est souvent aride, mais l'irrigation permet la production de coton, de fruits et de vins, à côté de l'élevage (bovins et surtout ovins). Le sous-sol recèle du pétrole et surtout du gaz naturel. Toutefois l'enclavement du pays est un obstacle au développement.

Les régions

Bien que difficilement accessible (à moins de passer par le Tadjikistan), la dépression du Ferghana, à l'est, entre les massifs du Tian Shan et du Pamir, est une région riche aux fortes densités de population. Ce bassin fertile a été mis en valeur grâce à l'irrigation (coton, fruits, légumes, mûriers). Les villes sont nombreuses et associent activités d'échange et industries légères dérivées de l'agriculture: usines textiles à Namangan, Ferghana et Marguilan, industries diverses à Andijan. Du pétrole et du gaz naturel sont extraits près de Mingboulak, et la ville de Ferghana possède un vaste complexe pétrochimique. La population de la région, fortement tribalisée et conservatrice, reste cependant une source d'instabilité sociale. De l'autre côté de la crête du Kouram, qui borde la dépression au nord, un charbon de médiocre qualité est exploité à proximité de la ville d'Angren. De même, des minerais polymétalliques non ferreux sont extraits près d'Almalyk.

À l'extrémité nord-ouest du Tian Shan, la capitale, Tachkent, est une oasis de piémont, autour des vallées du Tchirtchik et de l'Angren : cité cosmopolite comptant plus de 2 millions d'habitants, elle développe une activité scientifique, culturelle et industrielle (mécanique, agroalimentaire, centrale thermique) importante.

Plus à l'ouest, dans la grande oasis du Zeravchan, se trouvent les deux villes historiques de l'Asie Centrale,Samarcande et Boukhara, où sont rassemblés de nombreux Tadjiks. Outre l'agriculture, cette région, et son flanc sud (Karchi, Termez), connaît un développement industriel limité. Cependant, de grands espoirs sont placés dans les mines d'or de Mourintaou (désert du Kyzylkoum) : ce métal précieux constitue déjà le deuxième revenu des exportations du pays.

Au-delà de Boukhara, au nord-ouest, le désert du Kyzylkoum et la République autonome de Karakalpakie sont hostiles et presque inhabités; le développement économique y décline, et les conditions de santé publique deviennent catastrophiques (avec, notamment, un taux de mortalité infantile de 100 ‰). Cette République, qui n'a d'autonome que le nom, avait été rattachée à l'Ouzbékistan en 1932.

Samarcande, Boukhara, Khiva, Shakhrisabz, Kokand et Termez sont les villes les plus attirantes du point de vue touristique. Traversées par la Route de la Soie, qui reliait la Chine à l’Europe, elles conservent aujourd’hui un grand nombre de monuments architecturaux, datant de différentes époques. Toutes ces villes historiques étaient des centres scientifiques et culturels. Les grands architectes érigeaient palais, mosquées et mausolées. Les monuments anciens, mondialement connus, gardent les traces des invasions d’Alexandre le Grand et de Gengis Khan. La plupart de ces monument n’existe plus aujourd’hui, mais ceux qui ont conservé leur forme originale nous permettent de redécouvrir le passé si lointain. La Route de la Soie, une étape très importante dans l’histoire de la civilisation mondiale, passait par ces villes. Beaucoup d’efforts ont été déployés pour garantir le confort des touristes dans ces lieux historiques. Ainsi, un grand nombre d’hôtels et de maisons d’hôtes sont apparus, et le service des restaurants et des cafés est conforme aux standards internationaux. Des différents transports modernes sont au service des touristes.

DSCF2325

Flore

La flore de l'Ouzbékistan comprend plus de 3700 espèces de plantes. 20% des plantes sont celles endémiques (ne peuvent pas être trouvés dans d'autres endroits); majeure partie d'entre eux poussent dans les montagnes. Flore des steppes et des déserts se compose de buissons uniques. Bois, broussailleux, les plantes herbacées sont bien développés dans les basses plaines. Tugays disposent de roseaux et kendyrs.

Paysage de plaines submountainous se caractérise par l'herbe, il n'y a pas d'arbres et de buissons peut être trouvé le long des débits d'eau. Diverses espèces d'oignon, tulipes, rhubarbe, iris poussent ici. Hautes contreforts disposent steppes sèches avec de l'herbe bigarrée sur la terre grise. Ushes tels que amandier, kurchava, bosquet de cerisier poussent sur des sites de pierre.

Les essences de bois les plus précieux - Zerafshaniarcha pousse dans les montagnes inférieures. espèces à feuilles caduques, comme l'érable, aubépine, différentes sortes de pommiers sauvages, pistache-arbre, noyer, bouleau, saule, peuplier, merisier sont également répandus. montagnes basses sont riches en buissons: chèvrefeuille, vinette, chien-rose, pré-doux, des buissons de raisin sauvage. Graminées sont également très divers: muscat de sauge, de la rhubarbe, tulipe, Pskem oignon (herbacée précieux). montagnes Moyen disposent chien rose et d'autres buissons. Seulement 30% des hautes montagnes sont couvertes de plantes. La plupart du temps tipchak pousse ici.

Faune

Comme la flore, la faune de l'Ouzbékistan est également très diversifiée. On peut trouver de nombreux représentants de la faune d'Asie. Parmi eux: les mammifères (loup, grandes oreilles hérisson, renarde, lièvre - toloy, tortue, djeyran, saygak, sanglier, spirale cornée bouc, moutons de montagne, blaireau, fouine, ours, le léopard des neiges, hermine, Sibérie montagne bouc, rat lamellitoothed, jacal, le cerf de Boukhara, Boukhara, sharp-oreilles nuit gopher, gerboise), reptiles (heccons, agama, sable boa, flèche-serpent, cobra Asie centrale, quadristripe luge coureur, Alay, oiseaux (assez outarde, isabelle goatsucker, geai, pie-grièche, leucosticte, bruant, lentilles, grand tourterelle griffon noir, gypaète, gypaète barbu, jackdow, faisan, coucou, bergeronnette jaune, magpie, corneille noire, rossignol sud, mésange moustac, canne bruant,), insectes, etc.

Climat de l'Ouzbékistan

Le climat est de type continental, avec de forts contrastes durs au désert et aux montagnes. Il fait très chaud en été : entre 30 °C et 42 °C environ.

L'hiver est rigoureux (jusqu'à -20 °C), et il neige souvent jusqu'en mars.

Les meilleures périodes pour voyager sont le printemps (il pleut parfois en avril) et l'automne. (Avril, mai, septembre, octobre).

Langue Officielle de l'Ouzbékistan

L'ouzbek est la langue officielle depuis 1989.

Ce dialecte est issu d´une langue ancienne nommée Djaghataï.

Langue parlée

Le russe est couramment utilisé, souvent plus que l'ouzbek. Il est notamment la langue de travail dans les administrations centrales et dans les affaires.

Les langues tadjike et karakalpake sont également beaucoup utilisées localement.

Religion en Ouzbékistan

La religion musulmane (de rite sunnite) est majoritaire (près de 90 % de la population) en Ouzbékistan. Les autres religions représentées sont l´orthodoxie (9 %), le judaïsme, le luthérianisme, le catholicisme et l´église baptiste. Le pays est officiellement laïc.

Calendrier des Fêtes en Ouzbékistan

1er janvier: Nouvel An.

8 mars: journée de la Femme.

21 mars:Navrouz. Nouvel An.

9 mai: fête de la Victoire.

1er septembre: fête de l´Indépendance.

1er octobre: journée des Enseignants.

8 décembre: fête de la Constitution.

Transports commun en Ouzbékistan

Les transports sont de toute première importance pour les échanges commerciaux internationaux mais aussi à l'intérieur du pays. Routes Actuellement, l'Ouzbékistan dispose d'un réseau routier de 146 400 km, dont 43 500 km de grandes routes d'usage commun et 3 200 km de routes internationales.

Chemins de fer Principal système de transport en Ouzbékistan, les chemins de fer constituent un secteur stratégique de l'économie nationale et sont de première importance pour le transport des marchandises. Le réseau ferré d’Ouzbekistan compte 3 992,6 km de lignes classiques, dont 619,9 km de lignes électrifiées, auxquelles il faut ajouter 1 992,7 km de lignes de triage et garage et 362,4 km de lignes secondaires, à destination d'entreprises industrielles.

La compagnie ferroviaire nationale ouzbek, "Uzbekistan Temir Yollari", (UTY - Chemins de fer ouzbeks) a été créée le 7 novembre 1994, sur les bases des anciennes lignes de chemin de fer de l'Asie Centrale situées sur le territoire de pays. Elle emploie actuellement 54 700 agents, ingénieurs et techniciens, dans les secteurs du transport, de la logistique, de l'exploitation des lignes électriques, de la réparation du matériel roulant, de la formation, etc. Elle dispose de plusieurs établissements spécialisés regroupés par branches: exploitation des chemins de fer et service du transport, organisation transport et logistique, exploitation et réparation, construction et production, infrastructure publique.

Voies aériennes La compagnie "Uzbekistan Airways" détient le monopole du transport aérien en Ouzbékistan et appartient en totalité à l'Etat. La flotte de la compagnie compte 27 avions d'origine étrangère: 8 Boeing 767-300, 6 Boeing 757-200, 10 Airbus A-320 et 3 RJ-85.

Sous les couleurs ouzbèkes les avions de ligne modernes de la compagnie aérienne nationale transportent les voyageurs vers 44 destinations et 24 pays étrangers depuis les aéroports internationaux. Parmi les villes desservies par les avions de la compagnie : Paris, New York, Francfort-sur-le-Main, Londres, Tel-Aviv, Istanbul, Bangkok, Delhi et presque 30 villes de la CEI.

Au printemps 2009, la compagnie nationale ouzbèke a commencé l’exploitation des avions-cargosА300-600F acquis auprès de Korean Air conformément à l'accord précédemment signé.

Au début 2008, O’zbekistonhavoyo’llari a décidé d’adhérer à l'Alliance aérienne globale SkyTeam. À présent la compagnie nationale accomplit certaines formalités pour permettre aux voyageurs de la compagnie de profiter d’encore plus d’avantages ; et en particulier pour ceux qui voyageant beaucoup, d’avoir accès à de nombreux services privilégiés à l’intérieur du vaste réseau SkyTeam.

Les vêtements nationaux d’Ouzbékistan

 Les vêtements nationaux sont toujours beau, original, l'air très chic et richedu style traditionel et local : avec une decoration riche des différents ornements et bien sûr la broderie. La broderie ouzbek est très populaire et bien connue partout dans le monde, surtout pour son caractère unique. Il décore beaucoup de vêtements  Les costumes ouzbeks nationaux, les sacs et les tapis, « Suzani » la broderie ouzbeke pour decorer les mures. (par exemple Suzanne ouzbek utilisé pour les tapis). Il faut visiter quelques endroits a Boukhara pour voir la broderie d’or : les vêtement de fête des hommes et des dames, zarchapan et kamzoul, également décorées avec de fil d'or ; et la ville Shakhrisabz (dans la Region de Kashkadarya)pour la broderie « iraki », colore, typique pour le sud.

Et bien sûr, il est difficile de ne pas mentionner deux endroits, d’où la plupart des brodeuses qualifiés viennent - Boukhara et Samarcande. Boukhara est si célèbre à broderie au fil d’or. Et Kachkadarya est bien connu pour la broderie colorée qui orne les sacs à main. Les manteaux de fourrure et chapeaux de fourrure nationale en karakul peuvent également être trouvé à Boukhara. Par ailleurs, caracul a la possibilité de chauffer et il est vraiment chaud.

Et n’oubliez pas le meilleur souvenir ouzbek, la calotte qui est appelé « tubeteika ». Il existe de nombreux types de tubeteika, car chaque région a son propre style de cette coiffure, mais la plus populaire et la plus traditionnelle est tubeteika de Chust. La tubeteika est noir et brode d'ornement spécial de quatre poivrons. Tubeteika de ce style est pour les hommes. Si vous voulez surprendre votre amie, vous devez choisir la tubeteika pour les femmes qui est plus coloré, également brodé d'or et parfois avec des belles pierres.

Cuisine nationale ouzbèke

La cuisine d’Asie Centrale n’est pas courante en Occident, mais depuis peu il existe deux restaurants ouzbeks à Paris (Samarcande et Boukhara).

Le plat national ouzbek est le och, ou plov en russe, à base de riz sauté et de viande de mouton. Il en existe une centaine de recettes selon les régions. À Boukhara, le riz n’est pas sauté, mais bouilli. Dans la vallée de Ferghana, il est accompagné de feuilles de vignes farcies de viande et d’oignon. Ailleurs, il sera agrémenté d’ail, de pois chiches ou de raisin. Le plat est traditionnellement cuisiné le vendredi, ainsi que pour toutes les grandes occasions : navrouz (jour de l’an), fin du ramadan, mariage, anniversaire... Dans les tchaïkhanas des bazars, on en trouve tous les midis.

L’autre spécialité culinaire est le chachlik, littéralement "six morceaux". Ce sont des brochettes composées de six morceaux de viande et de gras.

Les plus communes sont à la viande de mouton, mais on en trouve également au bœuf ou au poulet. Les kebabs ou - viande rôtie - sont des pièces de viande hachée, moulées à la main autour de la brochette. Chachliks et kebabs se mangent accompagnés d’oignon au vinaigre. La viande est légèrement épicée ou parfumée à la coriandre.

Enfin, les bazars regorgent d’autres spécialités ouzbeks, ouighours ou kazakhes. Les plus courantes sont les laghmans, de longues nouilles qui se mangent en soupe ou sautées, les manty, de gros raviolis cuits à la vapeur et fourrés de viande et d’oignon, les chuchvara, des raviolis également, mais qui sont garnis de carotte ou de potiron ou encore le somsa, chausson à la viande cuit dans le tandor (four au feu du bois) et parfumé d’épices.

En septembre et octobre, les bazars se gorgent de fruits et de légumes d’excellente saveur, dont la plupart proviennent de la fertile vallée de Ferghana. C’est aussi la saison du melon, des pastèques et des citrouilles. Dans les bazars, quand kovumsaili, la fête du melon bat son plein, on procède à l’élection des meilleurs produits du pays.

La ville de Samarcande est très réputée pour son pain. Le pain en Asie Centrale (nan, non) ressemble plutôt à des galettes; ornées en leur centre d'un motif propre à chaque artisan.

Enfin en Ouzbékistan, et plus particulièrement en automne et en été, il est impossible d'éviter les fruits. Il en existe une grande variété : les raisins, les abricots, les pommes grenates que l'on fait sécher dès que la saison s'achève et surtout les pastèques en été.

Sum (monnaie)

Le Sum ou Soum (en ouzbek : Soʻm, ce qui veut dire "pur") est la monnaie de l'Ouzbékistan. Son code ISO 4217 est UZS.

Le sum a été mis en circulation le 1er juillet 1994 en remplacement du sum-coupon temporaire (au taux de 1:1000) au design simpliste, qui avait lui-même remplacé le rouble soviétique et russe en novembre 1993.

La subdivision (1/100) du sum est tiin (en ouzbek : tiyin). À cause de leur petite valeur, les tiins ne sont pratiquement plus utilisés dans la circulation.

Le taux de change du sum au marché noir varie aux alentours de 4000 sums pour 1 € ou 3000 sums pour 1 $US (juillet 2014).

Les achats : rappel  précieux de voyage à la République du soleil

Petit information sur les achats. Guide rapide et court aux souvenirs ouzbeks

Voyageant dans un pays, vous rentrez avec des impressions de ce pays. Cela peuvent etre les photos, mais aussi des objets de souvenir : petit ou grand, l’essentiel c’est l’esprit du pays visite. Lors de votre voyage en Ouzbekistan, n’oubliez pas acheter les souvenirs pour vous et pour votre famille. C’est important a savoir que chaque region ouzbek est connue pour son artisanat local :Les tapis de Boukhara, la poterie de Gijduvan ou de Rishtan (dans la vallee de Ferghana) etc...

Voyageant dans un autre pays, vous pouvez apporter des bonnes impressions avec vous, à votre pays. Il peut être non seulement des photographies, mais aussi des rappels précieux en forme de souvenirs : petits ou grands objets avec l'esprit spécial du pays que vous avez visité. Alors, n’oublier pas de collecter différents souvenirs pour vous-même, vos amis et pour votre famille lors de votre voyage en Ouzbékistan. Les articles apportés de l'Ouzbékistan vont rappeler à vous et vos parents ce pays ensoleillé. Ce qui est important à savoir : toutes les régions de l'Ouzbékistan est célèbre pour son propre genre de souvenirs. Cela dépend du métier maîtrise qui est le plus populaire dans chaque ville ou région - Samarcande ou Boukhara, Gijdouvan ou Marguilan, Choust ou Richtan etc.

Le melange de differents cultures a influence l’Ouzbekistan. Si vous pensez a acheter quelques chose lors de votre voyage, voici quelques conseils qui repondenta vos questions.

Electricité en Ouzbékistan

Le voltage est 220 volts, prises identiques à la France, pas besoin d'adaptateur.

Décalage d'horaire pour l'Ouzbékistan

L'Ouzbékistan est à GMT+5, c'est à dire:

- en été, il y a 3 heures de décalage (il est 12h00 en France quand il est 15h00 en Ouzbékistan).

- en hiver, il y a 4 heures de décalage (quand il est 12h00 en France, il est 16h00 en Ouzbékistan).