Khiva

Khiva est une véritable ville-musée à la belle étoile. Située avantageusement sur les voies caravanières, Khiva était en effet l’une des principales villes du Khorezm. Au XVIIe siècle Khiva devint la capitale du khanat de Khiva. La ville est construite autour d’une forteresse et comporte des parties bien caractéristiques: l’arc (la citadelle), le chakhristan (la ville), le rabad (le faubourg).

Les monuments de Khiva (XVIIe – XIXe ss) forment un aspect architectural réussi de la ville, dont le charme unique est toujours intact.

Dans la liste du  patrimoine mondial, Khiva a une place particulière comme un noyau  important de la civilisation mondiale et l’un des centres de la Route de la Soie. En 1997 Khiva  célèbra son 2500 anniversaire.

Grȃce à ses monuments architecturaux uniques, Khiva est appélé «la ville-musée».

Les curiosités principales:

Itchan itchankalaKala. Itchan-Kala signifie “ la ville intérieure ”. Elle s’étend sur près de 25 hectares, entourée d’une solide muraille. La ville s’élève au-dessus de la ville extérieure, le Dichan-Kala. Itchan-Kala était le lieu de résidence des khans de Khiva. Là se trouvaient les palais des féodaux, des médersas, des mosquées et des mausolées : Kounia-Ark (XVIIe – milieu du XIXe siècles), “la vieille forteresse”, était la résidence officielle des khans de Khiva; le palais Tach Khaouli (1831-1841), l’un des plus importants édifices de l’architecture civile; la mosquée Djami (du vendredi) (1788-1789), une mosquée, dont la principale valeur artistique consiste en ses 212 colonnes en bois sculpté; le minaret Kalta Minor (28 m), minaret inachevé qui devait devenir le plus haut minaret de l’Orient musulman; l’ensemble Pakhlavan Makhmoud (XIVe – début XXe siècles ), comprenant le mausolée, un iwan а colonnes et un bȃtiment abritant des khoudjras pour les lecteurs du Coran; le minaret et la médersa d’Islam Khodja (1908-1910), construits au milieu de l’enchevêtrement des rues du centre de la ville intérieure. Chacun de ces ensembles possède son agencement propre, son histoire et son charme personnel.

Mausolée de Saĭd Alaouddin. Le bȃtiment du mausolée adjacent aux murs d’est du saidallauddinMédersa Matniyoz Divon Beghi fut érigé à l’honneur du Grand chaykh-soufi en 1303. Le crypte avec une coupole et la pierre tombale unique de majolique se datent de la première moitié du XIV siècle,et  au XVII siècle fut construit ZiyoratKhona ( pièce de visite). L’architecture de ces édifices est très variée.

Revêtement mayode majolique de Khiva. Le revêtement de majolique de Khiva a son style particulier. Les couleurs utilisées sont bleu-foncé, bleu, blanc et parfois brun. La décoration de Khiva a les ornements végétaux , par exemple, la vigne « sérpentée » et les feuilles.

Mausolée Utch-Avliyo. Utch-Avliyo c’est un uchovliyamonument historique de Khiva, le mausolée, situé à coté des murs de l’ouest de Tach–Khovli et construit à l’honneur de trois saints. Une salle immense du mausolée a une coupole à voute cellulé. Dans le mausolée il y a beaucoup de sepultures. La première date mentionnée c’est 1561, on peut la voir sur la porte cisélée, ainsi que le nom de l’artisant — Abdullo Ibn Saĭd. Selon les écriteaux, le mausolé fut restauré en 1821—1822. Au début de 1980 le portail d’entrée était endommagé par la pluie forte, ainsi que les colonnes-supports de l’ayvan (galerie) de la mosquée. Après les travaux de restauration et reconstruction du territoire autours, le mausolée est devenu plus  frequenté.

Minaret KaltaminarKalta-Minor. Le minaret, situé dans le territoire d’Itchan- Kala— la ville intérieure de Khiva antique érigé en1855. D’après l’historien Agahi de Khiva , la construction ne fut pas achevé à cause de la mort de Mouhammad Amin-khan en 1855 . Mais la légende racconte que l’Emir de Boukhara, ayant su de la construction du minaret unique à Khiva, eut l’idée d’en édifier un à Boukhara et s’est entendu avec le bȃtisseur, de le réaliser dés que celui de Khiva serait achevé. Le khan de Khiva, ayant entendu de cette entente ordonna de tuer le maître, immediatement après l’achevement des travaux à Khiva, mais le batisseur ayant eu cette nouvelle, s’est enfui sans finir son travail.

Palais Tach Khavli. Le palais principal des Khans de Khiva situé dans la partie est detashkhuali la ville fut édifié par Ala Koulikhan.  Sa construction prit  8 ans, de 1830. La construction fut débuté par le quartier habitable du harem, ensuite, fut bȃti mehmonkhona (la salle d’accueil des hôtеs officielles ) et le dernier édifice fut arzkhona, salle du tribunal. Munis écriva  que les meilleurs batisseur de cet époque-là furentempalé  juste pour leur refus de construire le palais en deux ans.

Polvon-Darvaza. palvanLes portails de l’est de la citadelle Itchan- Kala furent construit en 1804—1806 et portaient le nom “aux esclaves”, comme tout près d’eux on vendaient des esclaves. Les faits historiques temoignent que trafic des esclaves prospérait dans cette région. Le rapt (kiddnaping) des hommes y était rependu, surtout dans les tributs turkmens qui avaient l’avantage avec leur  coursiers lors les attaques.

Atelier de ciselure. carvLe ciselure comme un art décoratif fut apparu dans le territoire de l’Ouzbékistan actuel  au XVIII s., mais au début du XIX s. les maitres eurent créé leurs écoles avec le ciselure et l’ornement  particuliers, typiques pour chacune des villes. À Khiva est employé la technologie  du ciselure profonde, parfois l’estampage légère, qui ressemble à la gravure ciselée. On vous propose de visiter les artisants locaux pour savoir le fonds et le trés fonds du métier du ciseleur

Atelier woodde bois sculpté. Le bois et les articles de bois sculpté furent toujours apprécié en Asie centrale. Pour le climat chaud de l’Ouzbékistan, le bois est un matériel parfait pour modeler.  Les artisans locaux eurent créé les technologies uniques de travail sur bois en créant les articles de différente complexité, dont chaque millimètre est un chef d’oeuvre. Ce sont les pièces de meuble, les supports pour les livres, les baguiers, les tabatières et les portes d’entrée même. Les ornements incomperables, la haute qualité de traitement permettent de transformer une bûche ordinaire aux chef-d’oeuvres  de l’art décoratif.

La présentation de danses à Ala Koulikhan. Khiva est connu par ses danses alakulisurprenantes. Pour les contempler, on vous propose de visiter la présentation spéctaculaire du groupe de danse à la Médersa Ala Koulikhan. Vous pourrez admirer la couleur locale, la technique de danse et l’accompagnement musical des instruments traditionnels.

 

<<   Guide de voyage à Samarkand   |   Khiva   | Guide de voyage à Tachkent   >>

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.