La nouvelle ligne ferroviaire Angren-Pap

L’inauguration de la ligne ferroviaire électrifiée Angren-Pap est un résultat considérable du partenariat stratégique ouzbéko-chinois.

Un évènement marquant l’achèvement de la mise en œuvre d’un grand projet de coopération ouzbéko-chinoise, l’inauguration de la route ferroviaire électrifiée Angren Pap et du tunnel, s’est tenu mercredi 22 juin à l’Ouzexpocentre, à Tachkent, en présence des présidents de la République d’Ouzbékistan Islam Karimov et de la République populaire de Chine Xi Jinping.

Lors de la cérémonie, accompagnée d’une connexion vidéo avec le tunnel de Kamchik, le président de China Railway Group Yu Baolin et le président de Uzbekiston Temir Yullari (« Chemins de fer d’Ouzbékistan ») Achilboy Ramatov ont annoncé que la nouvelle ligne ferroviaire électrifiée « Angren-Pap » et le tunnel de Kamchik étaient prêts pour la mise en service.

Le président de la République populaire de Chine Xi Jinping a marqué que la réalisation de ce projet est un résultat considérable de la coopération entre l’Ouzbékistan et la Chine, qui signifie l’amitié étroite entre les peuples ouzbèke et chinois.

La Chine et l’Ouzbékistan sont des voisins unis, des amis proches et des partenaires fiables, a souligné le président chinois en exprimant sa certitude que les deux pays feront encore plus de progrès dans l’avenir et que les perspectives de la coopération ouzbéko-chinoise seront encore plus larges et claires. Selon le président Xi Jinping, l’Ouzbékistan et la Chine apprécient hautement la sincérité dans leurs relations

La mise en œuvre de ce grand projet est une grande réussite pour l’Ouzbékistan, et marque un évènement historique important et inoubliable, a souligné le président de la République, Islam Karimov.

Constructeurs, ingénieurs et spécialistes ouzbeks et chinois ont fait preuve de professionnalisme pendant les travaux de construction au cours de 32 mois.

En effet, plus de mille collaborateurs et spécialistes de la compagnie China Railway Tunnel Group, plus de trois mille cheminots et plus de trois cents câbleurs d’Ouzbékistan ont pris part à la construction de l’embranchement ferroviaire.

Le lancement de cette route ferroviaire électrifiée permettra d’économiser le temps et les moyens pour le transport de fret, contribuera à l’accroissement du potentiel de transit, de production et d’infrastructure, servira au développement futur de l’économie de l’Ouzbékistan, a estimé le président Islam Karimov lors de l’inauguration.

Les présidents Islam Karimov et Xi Jinping ont appuyé sur le bouton spécial pour allumer le sémaphore permettant le passage du train de passagers « Ouzbékistan » à la ligne ferroviaire électrifiée Angren-Pap par le tunnel de Kamchik.

uza.uz

uza.uz

Le premier train ayant pris son chemin à Sardala – au tunnel de Kamchik – est arrivé dans le village de Chodak en 16 minutes.

La construction de cet embranchement le plus court entre l’Ouzbékistan et la Chine représente une direction stratégique du partenariat bilatéral. Cela permet à la Chine la sortie dans les pays de l’Asie centrale, puis de l’Asie du Sud, où la nouvelle ligne électrifiée sert de pont particulier.

Le coût total du tunnel construit en coopération par la société anonyme ouzbèke Uzbekiston Temir Yullari (« Chemins de fer d’Ouzbékistan ») et la compagnie chinoise China Railway Tunnel Group a été estimé à 455 millions de dollars.

La mise en service de la ligne ferroviaire électrifiée Angren-Pap passant par le col de Kamchik qui se situe à une altitude de 2200 mètres au-dessus du niveau de la mer, permet de relier la vallée de Ferghana avec les autres régions du pays. De même, elle servira de chaînon important pour le nouveau corridor international de transport Chine-Asie Centrale-Europe.

Sur la route ferroviaire de 123,1 kilomètres, un tunnel de 19,2 km a été construit au col de Kamchik. Le volume des travaux de terre effectués ici a composé 43 millions de mètres cubes, celui des travaux de forage et explosifs – 16,3 millions de mètres cubes. 285 ouvrages d’infrastructures ont été construits, avec le frayement des conduites d’eau et la construction de 15 ponts ferroviaires étendus sur 2,1 km, à hauteur moyenne de 25 mètres, ainsi que six viaducs. La construction de quatre stations, de quatre voies d’évitement et de deux gares s’est terminée, ainsi que celle de deux sous-stations.

uza.uz

uza.uz

Dans le cadre du projet d’envergure coûtant presqu’un milliard 635 millions de dollars, quelque dix maisons d’habitation ont été construites pour les employés de chemin de fer.

La nouvelle ligne ferroviaire jouera un rôle important dans l’accroissement économique du pays. Selon les estimations préalables, seulement en cette année, la route ferroviaire prévoit de rendre service à 600 mille passagers.  Quatre mille personnes ont travaillé durant les constructions, et la mise en service entière de la route ferroviaire permettra de créer encore 1,5 mille nouveaux emplois.

« Construction et industrie, transports et communications – les éléments importants du développement économique – créent une base pour le développement de la sphère des services, de la santé, de l’éducation, de l’ouverture de nouveaux foyers de culture, élargissent les possibilités de l’exportation et de la sortie de l’Ouzbékistan aux marchés extérieurs, contribuent à l’accroissement du potentiel de transit du pays », dit le chef du groupe de louage de la construction pour le chemin ferroviaire Angren-Pap Navruz Erkinov.

uza.uz

Le tunnel ferroviaire de Kamchik occupe quant à celui-ci la 8e place dans le monde selon la complexité des travaux de construction, la 30e position au monde et la première en CEI selon l’étendue.

Lors de la session extraordinaire du Conseil des députés du peuple de la région d’Andijan en avril 2013, le président de la République avait annoncé la planification de la construction du chemin ferroviaire électrifiée entre Angren et Pap pour relier la vallée de Ferghana avec les autres régions du pays, rappelle Tojibarkhon Yuldasheva, présidente de la réunion civile au village de Birlashgan dans le district de Khodjaabad dans la région d’Andijan, sénateur, chevalière des ordres nationaux « El-yurt hurmati » (« Estime de la Nation ») et « Dustlik » (« Amitié »). Pour cette femme sénateur, cette nouvelle était saluée non seulement par les habitants d’Andijan, mais de toute la vallée de Ferghana.

Source: OuzA Agence Nationale d’Information d’Ouzbékistan

http://www.uza.uz/