Sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai à Tachkent

La réunion ordinaire du Conseil des chefs d’État des pays membres de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), présidée par la République d’Ouzbékistan, s’est tenue les 23-24 juin 2016 à Tachkent, au palais du Kuksaroy.

Le sommet de l’OCS a commencé par la rencontre des présidents des États membres de l’OCS en format restreint. Les présidents du Kazakhstan, de la Chine, du Kirghizstan, de la Russie et du Tadjikistan ont pris part à cette réunion déroulée sous la présidence du chef d’État de l’Ouzbékistan.
La réunion a permis d’aborder les questions liées au développement futur du partenariat commercial et économique entre les pays membres, à l’élargissement des activités de l’OCS, au renforcement de la sécurité et de la stabilité régionales, à la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme religieux et le séparatisme.
Les chefs d’État ont donc examiné les résultats principaux de l’activité de l’OCS sur les 15 ans derniers. Ils ont été d’avis que le rôle de l’OCS s’est renforcé sur la scène internationale comme un acteur important et influencif.
Le terrorisme international, l’extrémisme et leurs autres formes de manifestation représentent une menace croissante pour tous les pays du monde. La résistance à ces défis n’est possible que par la voie du renforcement de la lutte commune et de la consolidation des efforts de la communauté internationale, ont-ils souligné.
Conformément à la Charte et aux autres documents principaux de l’OCS, l’élaboration et la mise en œuvre des mesures en matière de lutte contre le terrorisme, le séparatisme et l’extrémisme, la production et la circulation de drogue, le trafic illicite d’armes, de munitions et de substances explosives, la prolifération de l’arme de destruction massive, restent des priorités de la coopération au sein de l’OCS.
Les dirigeants des pays membres de l’OCS ont marqué l’importance d’intensifier les efforts communs pour créer un espace d’information sécurisé, équitable et ouvert, qui se fonde sur les principes de la coopération, du respect de la souveraineté nationale et de la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays.
La réunion de format restreint a permis d’aborder les questions importantes touchant les priorités de la coopération multilatérale et la situation dans la région et dans le monde.
L’attention particulière a été accordée à l’échange d’expérience dans l’action contre le ralentissement économique, à l’application de technologies innovantes, à la création d’un climat favorable des investissements et des affaires, à la mise en œuvre des projets à long terme mutuellement avantageux dans les domaines prioritaires de la coopération et au développement des infrastructures.
Les chefs d’État ont en outre concentré leur attention sur les questions du développement de la coopération dans les domaines des transports et des communications, de l’énergie, de la culture et d’autres.
Ensuite, le sommet s’est déroulé en format élargi, avec la participation des chefs de délégations des États observateurs, à savoir : le président de l’Afghanistan Ashraf Ghani, le président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko, le Premier ministre de l’Inde Narendra Modi, le président de la Mongolie Tsakhiagiyn Elbegdorj, le président du Pakistan Mamnoon Hussain, le ministre des Affaires étrangères de l’Iran Muhammad Zarif. Le président du Turkménistan Gourbagouly Berdimukhamedov, en qualité d’invité, le secrétaire général de l’OCS Rashid Alimov et le directeur du Comité exécutif de la Structure antiterroriste régionale Evgeniy Sisoyev ont également participé au sommet.
De même, étaient présents le secrétaire général adjoint de l’ONU Jeffrey Feltman, le président du Comité exécutif et secrétaire exécutif de la Communauté des États indépendants Serguei Lebedev, le secrétaire général de l’Organisation du Traité de sécurité collective Nikolaï Borduja, le secrétaire général de l’ASEAN Lé Luong Minh et le directeur exécutif du Secrétariat de la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie Goon Xianwey.
La signature lors du sommet de Tachkent des mémorandums sur les engagements de l’Inde et du Pakistan pour l’obtention du statut d’État membre de l’OCS marque un évènement important du processus de l’élargissement de l’OCS.
L’obtention par l’Inde et le Pakistan du statut de membre à part entière de l’OCS accroîtra le potentiel de l’Organisation et favorisera l’augmentation future de son rôle sur la scène internationale en qualité de mécanisme multilatéral pour la résolution des problèmes importants actuels, l’assurance de la sécurité, de la stabilité et du développement durable dans la région et le monde dans l’ensemble.
Les chefs d’État ont également salué la signature des mémorandums sur l’attribution à l’Azerbaidjan, à l’Arménie, au Cambodge et au Népal du statut de partenaire de dialogue de l’OCS.
Le sommet de Tachkent a finalement permis de signer la Déclaration de Tachkent consacrée aux 15 ans de l’OCS, la décision confirmant le Plan d’action 2016-2020 pour la mise en œuvre de la Stratégie de développement de l’OCS à l’horizon 2025, le Programme de développement de la coopération dans le domaine du tourisme et d’autres documents importants.
Les invités ont donné une haute appréciation à l’activité de l’Ouzbékistan qu’il a effectuée durant la période de présidence à l’OCS.
Le sommet de Tachkent de l’OCS s’est clôturé par la rencontre des journalistes.
Devant les représentants des médias locaux et étrangers, le président de l’Ouzbékistan, Islam Karimov, a déclaré que le sommet s’était déroulé dans une ambiance de confiance et de respect mutuels, dans une atmosphère de travail, et que les accords conclus lors du sommet serviraient aux intérêts des États membres de l’OCS et des pays observateurs.
Le secrétaire général de l’OCS Rashid Alimov a quant à lui souligné la signifiance historique de la présidence ouzbèke dans l’Organisation, le haut niveau d’organisation de tous les évènements dans le cadre de cette présidence et du sommet de Tachkent en particulier, pour quoi il a exprimé ses remerciements et reconnaissance au peuple et au président de l’Ouzbékistan.
La présidence au sein de l’OCS est passée au Kazakhstan.

Source: OuzA Agence Nationale d’Information d’Ouzbékistan

http://www.uza.uz/